skip to Main Content

Réponse à des commentaires supplémentaires de Bergoglio concernant Fiducia Supplicans

Regardez cette vidéo sur: https://trezire.wistia.com/medias/bff8u4umez   
https://rumble.com/v4bwve0-commentaires-supplmentaires.html   
https://cos.tv/videos/play/50532981830358016   
https://youtu.be/jN99nc2kXtQ   

Dans une interview donnée au journal « La Stampa » le 29 janvier 2024, le pape François non valable a de nouveau commenté sa déclaration hérétique Fiducia supplicans.

Citant Bergoglio : « Le Christ appelle chacun de l’intérieur ».

Il est de notoriété publique, même si Bergoglio le déforme psychologiquement, que la déclaration Fiducia supplicans promeut la bénédiction des couples homosexuels. Ce faisant, elle légalise le péché de sodomie, pour lequel Dieu menace du feu temporel et éternel. De plus, c’est un blasphème et une rébellion contre Dieu le Créateur. Le Christ appelle chacun de l’intérieur, mais la condition est la repentance, c’est-à-dire appeler le péché un péché. « A moins que vous ne vous repentiez, vous périrez tous » (Lc 13, 3). À ceux qui refusent de se repentir, le Christ dit : « Je ne vous connais pas, d’où que vous veniez. Éloignez-vous de moi, vous tous, ouvriers d’iniquité » (Lc 13, 27).

Citation de Bergoglio : « L’Évangile doit sanctifier tout le monde. Bien sûr, il faut de la bonne volonté ».

Ici, Bergoglio manipule les gens comme si les impénitents étaient sanctifiés et comme s’ils n’avaient pas du tout besoin de reconnaître leur péché. Bien entendu, les personnes LGBTQ impénitentes, qui arrivent en couple et demandent une soi-disant bénédiction, n’ont aucune bonne volonté de se repentir.

Citation de Bergoglio : « Et il est nécessaire de donner des instructions précises sur la vie chrétienne ».

C’est de cette manière que Bergoglio commente Fiducia supplicans, qui aborde comme question centrale la bénédiction des couples homosexuels et leur vie pécheresse. Il dit qu’il faut leur donner des instructions précises sur la vie chrétienne. Cela en soi est absurde, car ils rejettent a priori la véritable repentance. Bergoglio impose des instructions sur une vie chrétienne précise dans un péché grave avec une soi-disant bénédiction. De telles instructions et de telles bénédictions constituent un chemin précis vers la damnation éternelle.

Citation de Bergoglio : « … J’insiste sur le fait que ce n’est pas l’union qui est bénie, mais les personnes ».

L’évêque Martin du Malawi répond à la démagogie de Bergoglio au nom de tous les véritables évêques catholiques, et pas seulement les évêques africains : « Le document nous demande de bénir deux personnes du même sexe en tant qu’individus, mais pas en tant que couple. Ainsi, ces deux personnes du même sexe, qui la nuit précédente ont dormi ensemble en couple et se présentent à nous comme un couple, sont bénies en tant qu’individus, mais elles quittent notre présence en tant que couple. EIles rentrent chez elles en couple. Elles dorment dans le même lit en couple. Mais le document dit qu’elles ne sont pas bénies en tant que couple, même si elles semblent avoir été bénies comme un couple. Comment cela pourrait-il ne pas changer l’enseignement authentique de l’Église ?! ». Cela annule par le fait même le Décalogue et le Credo, et introduit un anti-décalogue. Mais ce n’est plus un enseignement catholique ! Ce n’est plus l’Église catholique !

Citation de Bergoglio : « Mais nous sommes tous pécheurs : pourquoi devrions-nous faire une liste de pécheurs qui peuvent entrer dans l’Église, et une liste des pécheurs qui ne peuvent pas se trouver dans l’Église ? Ce n’est pas l’Évangile ».

C’est le comble de la démagogie et de la manipulation de Bergoglio. Bergoglio a dressé une liste spéciale de personnes privilégiées au sein de l’Église, à savoir les personnes LGBTQ. Il est même prêt à les adorer en leur baisant les pieds au lieu de les appeler à se repentir et à sauver leur âme. Tous les hommes sont des pécheurs pour lesquels Jésus est venu et est mort sur la croix, mais seuls les pécheurs qui se sont tournés vers Dieu et se sont repentis seront sauvés. Bergoglio, cependant, les en empêche en donnant sa pseudo-bénédiction à leur vie pécheresse.

Citation de Bergoglio : « Ceux qui protestent avec véhémence appartiennent à de petits groupes idéologiques ».

Chaque évêque, chaque prêtre et chaque croyant doit protester avec véhémence et rejeter la déclaration Fiducia Supplicans de Bergoglio ! Si quiconque accepte cette déclaration sous une fausse obéissance, il désobéit à Dieu et s’exclut de l’Église. S’ils ne se repentent pas, ils seront éternellement condamnés. C’est l’enseignement de l’Évangile. C’est l’enseignement catholique. Si aujourd’hui Bergoglio peut s’exprimer librement et sans résistance dans une rébellion ouverte contre Dieu, et affirmer que ceux qui protestent ne sont que de petits groupes idéologiques, c’est le signe d’un profond déclin post-conciliaire. Cela devrait inciter chaque chrétien catholique à prier et à se repentir véritablement.

Bergoglio a décrit les Africains comme étant « un cas spécial ». Citation : « Pour eux, l’homosexualité est quelque chose de « laid » d’un point de vue culturel ; ils ne la tolèrent pas ».

Oui, les catholiques africains ne tolèrent pas le péché de sodomie. Mais il ne s’agit pas simplement d’un point de vue culturel, comme Bergoglio le dit encore une fois de façon manipulatrice. Les évêques du Cameroun ont clairement défini l’enseignement biblique, c’est-à-dire catholique, en plusieurs points. De cette continuité des enseignements de l’Écriture et de la Tradition, il ressort clairement que la sodomie est un péché scandaleux. C’est de la folie, de la provocation et de la rébellion contre Dieu que de bénir la vie pécheresse des sodomites !

Citation de Bergoglio : « J’espère que, progressivement, tout le monde sera rassuré sur l’esprit de cette déclaration ».

En quoi Bergoglio fait-il réellement confiance ? La déclaration Fiducia supplicans a déjà transformé l’Église catholique en une anti-Église New Age. Bergoglio travaille désormais à la prochaine étape, à savoir que, progressivement, tout le monde soit rassuré sur l’esprit de cette déclaration. L’expression « être progressivement rassuré quant à l’esprit » signifie embrasser un esprit impur et un esprit de rébellion contre Dieu et Ses commandements, et former une union avec lui. Bergoglio répète constamment le mot « tout le monde ». Son objectif consiste à établir le règne totalitaire mondial de l’Antéchrist dans l’âme de chacun.

Dans cette situation extraordinaire, il est donc du devoir de chaque évêque, prêtre et croyant de se séparer de la secte de Bergoglio. Celui qui reste sous la fausse juridiction du Pape non valable sera progressivement contraint de se rassurer concernant l’esprit de rébellion contre Dieu.

Citation de Bergoglio : « (La déclaration) vise à inclure et non à diviser. Elle nous invite à accueillir… ».

Si nous précisons ses propos, Bergoglio dit en réalité : (La déclaration) vise à inclure les personnes LGBTQ impénitentes au sein de l’Église, et ainsi à priver l’Église de sa mission salvifique liée aux paroles du Christ : « Prêcher la repentance pour le pardon des péchés à toutes les nations » (cf. Lc 24, 47).

Les paroles de Bergoglio « non à diviser » signifient que les chrétiens ne doivent plus avoir une attitude biblique envers le péché ni suivre le chemin du salut, sinon ils provoqueraient de soi-disant divisions.

Avec les mots « (La déclaration) nous invite à accueillir », Bergoglio réitère son exigence incessante selon laquelle à moins qu’un évêque ne devienne accueillant des personnes LGBTQ impénitentes au sein de l’Église et disposé à bénir leurs unions, il ne pourra plus être évêque.

Citation de Bergoglio : « (La déclaration nous invite) à confier les gens à Dieu ».

Il s’agit d’une autre manipulation de Bergoglio. En fait, le terme gens fait référence aux personnes LGBTQ impénitentes qui refusent radicalement de se repentir. Le cardinal Müller a déclaré ouvertement que c’est l’esprit de l’Antéchrist qui se cache derrière l’agenda LGBTQ. Et quant à les confier à Dieu, Bergoglio les confie au dieu auquel il s’est fait consacrer par un sorcier au Canada.

Citation de Bergoglio : « Je m’efforce toujours d’avancer, jour après jour ».

Mais pour aller où ? Son motu proprio Ad theologiam promovendam, dans lequel il introduit un changement de paradigme, et sa déclaration blasphématoire Fiducia supplicans constituent tous deux un chemin qui s’éloigne du Christ et qui mène à la damnation éternelle. Bergoglio parcourt ce chemin, comme il le dit, « en avançant toujours, jour après jour ».

Citation de Bergoglio : « Dans l’Église, il y a toujours eu de petits groupes qui manifestent des réflexions de nature schismatique ».

De nos jours, le schisme est irréel parce que l’Église n’a pas de pape. Bergoglio, en tant qu’hérétique manifeste, comme l’enseignent les Pères de l’Église, les Docteurs de l’Église et les saints, s’est exclu de l’Église, et ne peut donc en être le chef. Il occupe simplement la fonction papale et est non seulement en schisme avec le Christ, mais littéralement en apostasie et sous les multiples anathèmes de Dieu, c’est-à-dire sous la malédiction de Dieu.

Conclusion : Grâce à la déclaration Fiducia supplicans, Bergoglio a transformé l’Église catholique en une anti-Église New Age. Ce faisant, il a détruit par le fait même les fondements de l’Église, à savoir le Credo, le Décalogue et les commandements du Christ. Il lance à présent le programme pour que chacun, jusqu’au dernier croyant, soit progressivement rassuré sur l’esprit de la déclaration Fiducia supplicans, c’est-à-dire s’enracine dans l’esprit de l’Antéchrist.

Comment l’Église catholique sera-t-elle sauvée ? Chaque évêque, chaque prêtre et chaque croyant doit se séparer de la secte de Bergoglio. Celui qui reste sous sa juridiction doit obéir à Bergoglio même au prix de trahir le Christ. Ce faisant, celui-ci encourt automatiquement l’anathème selon Gal 1, 8-9, c’est-à-dire l’exclusion de l’Église catholique et du Corps mystique du Christ.

Avec la séparation d’avec Bergoglio, les conditions seront créées afin de reconnaître un nouveau pape légitime, et donc afin de sauver l’Église catholique.

La situation dans le monde est très grave. Il y a eu l’expérience Covid effectuée sur l’humanité – c’était un prélude, à présent, c’est le feu de la guerre, et même les prévisions pour l’avenir ne sont pas optimistes. Est-ce que ce sera une pandémie ? Ou un autre moyen de réduire l’humanité ? Ou la grâce de Dieu aura-t-elle une chance ? Les évêques actuels en décideront. Qui d’entre eux brisera le nuage de malédiction qui plane sur sur l’humanité et qui a été amené par Bergoglio et par la trahison de l’Église ? Dieu attend des évêques courageux qui se sépareront de la malédiction avec leurs diocèses, et permettront ainsi à l’Esprit de Dieu de raviver l’Église et de sauver les nations.

C’est pourquoi, chers prêtres et croyants, unissez-vous dans la prière quotidiennement, de 20h à 21h, et priez spécialement pour vos évêques. En même temps, encouragez-les par des lettres, des e-mails ou d’autres moyens à franchir une étape salvatrice pour eux et pour vous. Ils ont besoin de cette grâce, que vous pouvez leur obtenir par la prière et le sacrifice.

 

+ Élie

Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin

+ Méthode OSBMr             + Timothée OSBMr

Évêques Secrétaires

 

Le 1er février 2024

 

Téléchargement : PCB : Réponse à des commentaires supplémentaires de Bergoglio concernant Fiducia Supplicans (1/2/2024)

 

 

Back To Top